strategie

Sylla : argent ou influence ?

A Sylla, les personnages dont nous n’avons pas encore parlés en détail sont les sénateurs et les marchands…

Un sénateur compte pour une voix lors des phases I (Premier Consul) et VI (Grand Projet), tandis qu’un marchand rapporte un denier en phase IV (Revenus). Ils ont donc en commun de vous permettre d’avoir du poids en phase I et en phase VI, les voix étant représentées par à la fois les sénateurs non inclinés ainsi que les deniers.

Dans tous les cas, si le Grand projet du tour de jeu en cours permet de déplacer un marqueur qui vous intéresse sur l’échelle Res Publica, n’inclinez pas tous vos sénateurs et marchands lors de la phase III.

3 bonnes raisons de choisir des sénateurs :

– Intimider les adverses en augmentant son nombre de voix permanentes et prendre le jeu à son compte grâce aux avantages procurés par le rôle de Premier Consul. Si vous le devenez en première phase, ce qui est faisable sans que vous vous ruiniez, vous pouvez choisir avant tout le monde un personnage et un bâtiment en phases II et III. Si n’êtes pas le Premier Consul, vous aurez au moins fait monter les enchères.

– Mener une stratégie légionnaires + sénateurs. En effet les 2 personnages s’accordent bien car ce sont les légionnaires qui contrent l’événement qui nuit aux cartes sénateurs (Purge Sénatoriale).

– S’adapter à la situation sur l’échelle Res Publica. En effet, vu qu’il vous sera facile d’être Premier Consul, vous pourrez prendre un jeton Res Publica en phase I, de la couleur de votre choix ! Les fluctuations de la situation ne vous feront donc pas peur.

3 bonnes raisons de recruter des marchands :

– Ne pas craindre de les voir bloqués par un événement puisqu’aucun événement n’a pour effet de retourner les cartes marchands.

– Pouvoir sereinement acheter en phase III des bâtiments autres que ceux qui rapportent des deniers, et donc investir dans des Insula, des Tavernes, des Champs, etc. Pensez tout particulièrement au Temple Privé le plus tôt possible dans la partie pour l’utiliser à chaque tour et empocher un jeton Res Publica (au choix) contre 2 deniers.

– Accroître sa liberté, car les deniers ne sont pas systématiquement utilisés comme voix, et garder secret son potentiel puisque les pièces sont cachées derrière les paravents (contrairement aux cartes personnages). En phase VI, vous aurez ainsi plus de chance de remporter la majorité des voix et les points de prestige qui vont avec.

Qui plus est, faites marcher votre mémoire lors des phases VI si vous voulez être majoritaire. Réfléchissez aux voix dont disposent vos adversaires et, surtout, ne vous sentez pas obligés de dépenser une fortune si l’effet du Grand Projet du moment ne vous intéresse pas. Songez plutôt au prochain Grand Projet qui est déjà visible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *